Agir

« Manufactures patrimoniales », une enquête originale

Terre & Fils

« Originalités et effets sociaux de la “manufacture patrimoniale” », la première étude lancée par Terre & Fils, propose un regard inédit sur les manufactures et leurs territoires. Ou comment les enseignements de l’histoire permettent de penser l’avenir.

Lorrain d’origine, il connaissait déjà un peu le sujet. Yoann Sidoli garde en effet un souvenir ému de ses sorties scolaires à la cristallerie de Baccarat, toujours en activité. Mais c’est pour son expertise en sociologie de l’économie et de l’innovation, ainsi que pour son expérience en laboratoire privé, qu’il est sollicité en 2020 pour collaborer au premier travail de recherche du fonds de dotation Terre & Fils. « L’idée, passionnante, était de se pencher sur l’invention et l’évolution des manufactures patrimoniales nées au xviie siècle sous Colbert. Au fil des siècles, certaines de ces unités de production originales ont prospéré grâce à la présence de matières premières, mais aussi de savoir-faire locaux. En cela, elles ont beaucoup à nous apprendre. » À l’origine de cette démarche, il y a une intuition de Jean-Sébastien Decaux, le fondateur de Terre & Fils. « J’avais la conviction que les savoir-faire locaux exprimaient bien plus que la virtuosité de ceux qui s’attachent à les renouveler, les faire vivre et perdurer, résume-t-il. À mes yeux, ils constituaient un potentiel de valeur évident pour la vie économique, sociale et culturelle des territoires où ils ont vu le jour, à condition d’y porter un regard informé et transformé. » 

Encore fallait-il confirmer cette intuition de manière scientifique. La direction du projet est confiée à l’agence Accroche-Com’ qui, en collaboration avec la société PhDTalent, recrute deux chercheurs pour réaliser un état des lieux inédit sur ce sujet. Alors que Yoann Sidoli déroule le fil des évolutions en se plongeant dans des articles de recherche en économie, histoire et sociologie, son confrère docteur en géographie, spécialisé en géographie économique et en aménagement du territoire, Andrey Hernández Meza, établit une cartographie basée sur les Statistiques de France, l’ancêtre de l’Insee. « Nous avons ainsi défini quatre trajectoires, précise Dounia Belghiti, la présidente de PhDTalent. Il y a les manufactures qui ont disparu, celles qui existent encore mais sans économie solide, celles qui fonctionnent bien, et celles qui ont même un rayonnement à l’international. » Parmi les manufactures emblématiques figurent ainsi la faïencerie de Lunéville, la porcelaine de Limoges, mais aussi des fleurons de notre économie, comme la cristallerie de Baccarat ou le groupe Saint-Gobain.

Et si ce modèle productif, testé et éprouvé depuis quatre siècles, était une piste à suivre ? Un début de réponse – plutôt encourageant – se dessine dans les 150 pages de l’étude finale intitulée « Originalité et effets sociaux de la “manufacture patrimoniale” ».

« Au-delà des matières premières, on peut supposer que l’atout principal de ces manufactures demeure le savoir-faire, observe Yoann Sidoli. C’est ce que l’on a remarqué avec la porcelaine de Limoges, qui a même continué à se développer avec du matériau importé quand le gisement de kaolin, nécessaire à la production de porcelaine, s’est tari. » L’étude pointe aussi les retombées locales de ces activités. « C’est un deuxième volet, plus sociologique, de notre travail. On s’est aperçu, au fil de l’histoire, des effets bénéfiques de ces manufactures sur la sphère sociale alentour, ce qui est aussi un argument important pour d’éventuels investisseurs. »

Car c’est bien l’objectif avoué de cet état des lieux qui sera largement partagé avec les collectivités locales et d’autres acteurs de l’aménagement des territoires. « À l’heure où certains modèles de production et de travail épuisent les humains et les sols, résume Jean-Sébastien Decaux, ces manufactures patrimoniales sont la preuve que d’autres façons de croître et de fabriquer sont possibles. »

Contactez-nous pour consulter cet état des lieux.

Qu’est-ce qu’une « manufacture patrimoniale » ?

La manufacture de Saint-Gobain.